L’humain au cœur des préoccupations

«Aider les gens me tient à cœur et j’aime leur consacrer du temps.»

«Si je crois aux anges? Bien sûr!», répond d’un air amusé Roman-Christian Schnürle, spécialiste en e-learning de 32 ans. Sur son bureau se trouve un livre consacré à la thérapie des fleurs de Bach, juste à côté d’un latte macchiato. Impossible de coller une étiquette à Roman-Christian: programmeur de formation, il travaille aujourd’hui à 80% dans le domaine de la formation informatique et est également formateur en médiamatique. Il exerce en outre une «profession secondaire»: formateur de reiki et thérapeute médiumnique.

«Je donne des séances de reiki, une méthode de soins énergétiques. J’aide les clients à retrouver l’harmonie dans leur équilibre énergétique intérieur.» Channeling, hypnose, constellation familiale: l’éventail des prestations est large. Au fil des années, Roman-Christian a suivi des formations en parallèle de son emploi auprès d’AXA. Un facteur de stress? «Non, au contraire. Je crée ainsi un équilibre et reçois beaucoup d’énergie en retour. Cela m’aide aussi pour mon travail chez AXA.»

Concilier profession principale et secondaire

«Je consacre ma journée de libre et mes soirées à ma clientèle.» Comme son chef et d’autres collègues de son équipe travaillent également à temps partiel, la seconde profession de Roman-Christian n’a jamais été un problème. Au contraire, les deux activités se marient à la perfection, elles se complètent même: «A travers les formations que j’ai suivies et mon activité de thérapeute, j’ai développé mes compétences relationnelles. Je les mets directement à profit chez AXA, notamment dans le cadre de mon rôle de scrum master.»

L’humain, un facteur important

Pour Roman-Christian, le travail à temps partiel, les horaires flexibles et le Flexwork sont très importants. Les personnes étant toutes différentes, leurs besoins sont très individuels. Il faudrait tenir compte de cette réalité, car: «Les humains sont l’un des facteurs essentiels pour la réussite d’une entreprise.»

Partager l’article